L’amélioration continue dans l’entreprise

Même si les résultats sont conformes aux attentes et qu’il n’y a pas de dysfonctionnement, le fait de stagner est néfaste pour l’entreprise. Le changement fait souvent « peur » mais il est indispensable pour que l’entreprise se développe ou maintienne sa position sur son marché.

Mettre en place une démarche d’amélioration ne demande ni investissements ni gros moyens particuliers ; mais juste la participation active de tous les acteurs de l’entreprise. Les changements sont « petits », mais s’opèrent au niveau de chacun, avec les moyens disponibles. Les buts sont l’amélioration du produit (et/ou du service), et de la satisfaction du client ; tout en assurant le développement et la santé de l’entreprise sur le long terme, en optimisant le concours du personnel. La démarche doit permettre d’améliorer les procédés et les méthodes de travail, en réduisant les coûts, et en installant une ambiance saine et participative.

La compétitivité des entreprises est conditionnée par leur capacité à faire progresser leurs organisations. Leurs démarches d’amélioration continue s’inscrivent donc souvent dans un large contexte de recherche de performance industrielle (achats, ordonnancement, production, facturation, logistique, …).

Plusieurs démarches, faisant référence à la roue de Deming, peuvent être déployées dans les entreprises (TQM ou qualité totale, Six Sigma, Lean). Ces démarches d’amélioration s’appuient sur des outils, des Méthodes de Résolution de Problème et des modes d’action transverses.